non classé

“Le barrage permet de contenir les sargasses au large et d’éviter leur décomposition”

L’accumulation des algues sargasses représente un vrai danger pour les populations. Chacun y va de sa petite idée pour trouver la solution à ce problème. Les internautes ont d’ailleurs été nombreux à faire circuler une vidéo d’un barrage flottant à Punta-Cana en République Dominicaine. Une solution proposée ici par la société Ris’k, rencontre avec son directeur-adjoint Michel Pastour.

Quelles sont les solutions mises en place par Ris’k pour lutter contre les sargasses ?

Nous proposons un concept, c’est la possibilité de poser des barrières antisargasse et la fourniture d’une barge à fond plat qui peut permettre le ramassage en pleine mer. Ce sont deux solutions qui peuvent être utilisées ensemble pour optimiser la lutte contre les sargasses.

Quelles sont les avantages de ce système ?

La barrière permet de contenir au large, loin des côtes les sargasses, ce qui permet d’éviter la décomposition des algues avec tout ce que cela entraine comme problème nocifs. La barge permet un ramassage en mer et évite également que les grosses nappes arrivent justement au niveau des populations.

Est-ce adaptable à tous les sites ?

La difficulté de nos côtes, c’est qu’elles sont toutes différentes et l’installation ou l’utilisation d’une barge nécessite une étude du vent, de la houle, des fonds marins, des ancrages possibles pour savoir quelles sont les meilleures solutions pour ancrer et pour que le barrage soit solide face aux courants, vents, intempéries ou encore poids des sargasses. Il y a des études avant, ce n’est pas juste une pose simple d’un barrage comme au sol, il y a différents facteurs à prendre en compte.

Quelles sont les caractéristiques du barrage ?

Le barrage en lui-même c’est un boudin flottant qui est amarré attaché au fond par différents moyens, ça peut être des corps morts (gros bloc de ciment), des ancres… Tout dépend de l’étude du fond qui va déterminer le type d’ancrage approprié et qui va résister aux différentes pressions de la nature.

Est-ce que ça peut avoir un impact environnemental sur le milieu marin ?

L’idée est que notre solution ait très peu d’impact sur le milieu marin. On est accompagné par des plongeurs classés qui interviennent justement en respectant l’environnement et nous c’est notre motivation aussi. Notre entreprise souhaitant proposer des solutions respectant l’environnement. Le barrage va bloquer les algues, mais les poissons peuvent passer en dessous.

Avez-vous déjà eu l’occasion de réaliser des expérimentations ?
Oui on en a fait une au Marigot, il y a quelques temps. On a vu les points à améliorer et les points positifs. L’idée c’est de se baser dessus pour mieux positionner et proposer des solutions encore mieux adaptées.

Avez-vous déjà été sollicité par des particuliers ou collectivités ?

Actuellement, on est sollicité par tout le monde, mais la précipitation ne sert à rien. Il faut anticiper et prévoir la solution, ce que qui demande du temps. Il faut réaliser une étude, pour vraiment faire les choses correctement et durablement afin que ça fonctionne.

La barge peut récupérer combien de tonnes de sargasses ?

Il y a différents modèles et tailles de barges et cela a une influence sur la quantité de sargasses ramassées. Certaines peuvent ramasser jusqu’à 80 tonnes par jour, mais ça ce sont des barges plus grosses et les petites jusqu’à 20 tonnes par jour. Là aussi il faut une étude, car c’est en fonction du fond que nous déterminerons la barge adaptée.

Comment avez-vous eu cette idée ?

On travaille avec des partenaires de longue date, nous sommes déjà spécialisés dans la protection de l’environnement grâce à la fourniture de barrage antipollution donc tout ce qui est hydrocarbure ou pollution humaine avec les déchets. Face à la problématique des sargasses, on a pensé avec nos partenaires à adapter cette solution.

Propros recueillis par Kaylan Fagour

Commentaires

Laissez un commentaire