FORUM non classé

Juliette de Lokal Life

Le collectif Lokal Life, qui agit pour un mode de vie plus respectueux de la nature et de l’humain a récemment soufflé sa première bougie. Nous avons souhaité rencontrer sa fondatrice pour avoir un retour sur cette première année d’action. Echange avec Juliette.

Quel bilan peux-tu faire de cette première année ?
Le collectif a permis un véritable rassemblement de personnes souhaitant s’impliquer et agir au niveau local, dans une super belle énergie. Il y a un an, nous étions 6 sur ma terrasse. En 1 an, ce sont plus de 200 personnes qui se sont mobilisées et déplacées. Il y a plus de 1000 personnes dans le groupe Facebook, toutes n’ont pas passé le cap de venir participer aux rencontres et/ou aux différents événements du collectif. J’entends souvent des personnes dire que ça fait longtemps qu’elles envisagent de venir, mais les horaires ne sont pas toujours compatibles avec les emplois du temps et les rythmes de chacun. Le groupe Facebook est un outil qui peut nous permettre de contourner cet obstacle, en mettant déjà en lien des personnes qui ont les mêmes valeurs (respect du vivant, optimisme, bienveillance, partage, solidarité).

As-tu constaté une prise de conscience ?
Les premiers mois, je proposais beaucoup d’événements, et progressivement j’ai vraiment observé une prise en main collective de “Lokal Life”. Petit à petit, l’idée que nous avions tou.te.s la même légitimité à proposer et à mener des actions s’est imposée. C’est pareil pour les décisions, qui sont prises collectivement. Pour ça, il faut réussir à laisser la place, et à se considérer comme un moteur parmi d’autres, une petite goutte parmi les autres. C’est un travail à faire sur soi, mais aussi sur l’image que nous avons des autres. Ce n’est pas respectueux de laisser la responsabilité à quelqu’un d’autre, de donner une idée et laisser les autres la réaliser, sans se “mouiller”, et de critiquer ensuite l’action réalisée. Ce n’est pas comme ça que nous fonctionnons. L’auto-responsabilisation est un concept important dans notre fonctionnement. Le caractère fédérateur et bienveillant du groupe favorise cela. C’est le ciment qui nous lie et qui nous donne l’énergie pour agir et créer ensemble des schémas qui nous correspondent davantage, dans un climat positif. Nous voulons tendre vers une société plus respectueuse du vivant.

Quels sont vos futurs projets ?
Nous avons de nombreux projets en cours, plusieurs groupes se constituent au fil des réunions, en fonction des énergies présentes et des centres d’intérêt de chacun.e.

L’un de nos grands projets c’est la création d’un Marché coopératif et solidaire. Nous sommes actuellement en train d’élaborer le modèle. L’idée est que pour avoir accès au marché, il faudra donner de son temps pour la tenue et l’organisation du marché. Cela permettra au projet de se pérenniser en divisant la charge de travail entre tous les bénéficiaires.

Le Re-Store sera également de retour, dimanche 18 novembre à Be Jungle ! Avec des associations amies (D’Antilles & D’ailleurs, Be Jungle), nous lançons la 2ème édition de Re-Store “Brunch et Shopping Solidaire”. L’idée: un grand lieu de dépôt/vente/échange/don de vêtements entre particuliers. Vous pouvez avoir plus d’informations sur l’évènement facebook.

Le Carnaval étant dans quelques mois, nous commençons déjà à réfléchir à l’action qui sera mise en place durant cette période en partant. Ce sera l’Alternaval version 2019 ! Là encore toutes les bonnes énergies seront invitées à construire collectivement le carnaval des Altern’acteurs !

Nous voulons également continuer de fédérer et multiplier les opérations citoyennes de ramassage de déchets; A la journée “World Clean up Day”, il y a eu une superbe mobilisation citoyenne. L’idée est de conserver vivante cette énergie, de mutualiser les moyens, rendre plus accessibles les informations de toutes les actions qui ont lieu à ce niveau chaque semaine.

Bien sûr, il y a toujours des réunions mensuelles le premier mardi de chaque mois dans un lieu différent. Ce sont les moments opportuns pour venir proposer une action ou un concept. Il y a beaucoup d’associations amies qui peuvent justement porter des projets. Lokal Life permet de mettre en lien tout ce monde-là, en évitant un “gaspillage d’énergie”.

Pour conclure, un voeux pour les années à venir ?
Je souhaite que nous continuions à cultiver la joie pour le bien collectif ! Inspirer des citoyens à agir dans un état d’esprit positif. La dimension positive me tient vraiment à cœur !

Propos recueillis par Kaylan Fagour

Laissez un commentaire