Economie Circulaire et Sociale Gestion des Déchets / Valorisation

Denel, une usine locale et durable

L’usine Desnel est une entreprise de plus de 100 ans, elle a été fondée en 1908 au Gros-Morne par Le Baron Pierre Daniel Jullien de Saumery. Au départ, c’est une conserverie d’ananas, au fil du temps, l’entreprise s’est restructuré et est aujourd’hui productrice de jus et de confitures commercialisé sous la marque Royal.

Des produits de proximité et sains 

L’entreprise agit énormément pour améliorer ses performances environnementales. Elle se fournit tout au long de l’année auprès d’une cinquantaine de producteurs de Martinique qui livrent de la goyave, banane, prune de cythère et bien d’autres fruits. “Nous essayons au maximum de nous fournir en circuit court à proximité de l’usine, l’avantage c’est que nous sommes au Gros-Morne donc au centre de l’île. On a encouragé une politique de filières fruits, en faisant la plupart de nos produits à base de fruits de Martinique. Cela nous a permis d’augmenter la part de pulpe transformer directement dans l’usine à partir de fruits des agriculteurs des environs et au fur et à mesure on diminue les importations de pulpes de fruits. Cependant, afin de limiter les risques pour les producteurs, lorsque nous lançons de nouveaux produits, nous testons d’abord avec des fruits importés. Par exemple, la prune de cythère, afin d’essayer on en a acheté au départ beaucoup de Saint-Domingue et aujourd’hui étant donné que ça a fonctionné, on fait de la pulpe de prune de cythère uniquement avec des produits locaux. Nous travaillons en coopération avec les différentes organisations de producteurs.” nous explique le directeur,Philippe Vourch.

L’usine travail aussi avec des particuliers qui peuvent ramener les fruits qu’ils récoltent dans leurs jardins. De plus, le patrimoine foncier de l’usine qui s’étend sur 30 hectares est exploité en agriculture biologique ou certifié en Haute valeur environnementale. Royal a grâce a cela pu lancer dernièrement une gamme bio.

Afin d’améliorer la pollinisation des cultures, 40 ruches ont été installées au milieu des vergers. L’entretien de ces derniers est réalisé par 18 brebis qui paissent en liberté les parcelles d’ananas.

Les économies d’énergies une priorité.

Une  station d’épuration a été installé pour traité les eaux usées. Lors du nettoyage des canalisations, l’eau est récupérée, traitée et une fois propre elle est remise dans la rivière ou utilisé pour  irriguer les champs. La station d’épuration sera bientôt modifié pour utiliser des filtres de roseaux plantés, ce qui permettra de supprimer une partie des consommations électriques.

L’ensemble des déchets des fruits de la structure sont compostés pour être ensuite utilisés sur les terres agricoles.

L’usine envisage d’installer des panneaux solaires sur les toits du bâtiment de sa futur chambre froide.

Denel a pour objectif de diminuer d’ici 10 à 15 ans de moitié ses consommations d’énergies fossiles pour tendre vers les énergies renouvelables.

L’humain au coeur de la politique de l’entreprise.

“Au niveau social, nous aidons les associations environnantes sur des thèmes et des valeurs qu’on partage. Nous soutenons la yole de Trinité, le club cycliste du Gros-Morne, le Reveil Sportif du Gros-Morne au Hand-Ball et Foot-Ball et bien d’autres associations culturelles et sportives” nous raconte le directeur.

Les salariés de l’entreprise s’engagent aussi pour suivre des jeunes. L’usine accueille souvent des jeunes en stage ou en contrat d’alternance, ces derniers sont parfois embauchés.

Denel essaye au maximum d’avoir une interaction positive avec son environnement. Une usine locale et durable qu’il est possible de visiter chaque jeudi.

Kaylan Fagour

 

Laissez un commentaire